Détails de l'article

Le projet « restauration de la fertilité des sols » lance ses activités

Le projet « restauration de la fertilité des sols » lance ses activités

Le projet FONRID intitulé « Utilisation des papilionaceae herbacées dans la restauration de la fertilité des sols dégradés » a officiellement démarré ses activités au cours d’un atelier tenu le jeudi 10 mars 2022 à Ouagadougou dans la salle de réunion de la direction de l’Institut de l’environnement et recherches agricoles (INERA). Au centre des échanges, les modalités pratiques de mise en œuvre du projet, notamment les activités à mettre en œuvre au démarrage du projet, le rôle de chacun des acteurs, la répartition des ressources financières, l’exécution des dépenses.

Le directeur de l’INERA, Dr Hamidou TRAORE, qui a ouvert les travaux a salué « l’approche intégrative » proposée par l’équipe du projet, approche qui prend en compte les « aspects économique, écologique et durabilité ». Il a souhaité que les acteurs travaillent à atteindre un niveau de performance à la hauteur de leurs attentes et de celles des partenaires et collaborateurs.

Le projet « Utilisation des papilionaceae herbacées dans la restauration de la fertilité des sols dégradés », piloté par l’INERA, se propose de mettre au point une technique de restauration des écosystèmes afin d’augmenter la résilience des populations à travers l’augmentation des superficies cultivables dans notre contexte de changements climatiques. Il associera des légumineuses, des amendements organo-minéraux et des microorganismes pour fertiliser les sols.

Prévu pour une durée de 36 mois, le projet sera mis en œuvre dans les communes d’Arbolé (Province du Passoré) et de Dindéresso et Sakabi (Province du Houet) avec un budget de 30 millions de francs CFA et sous la coordination de Dr Pane Jeanne d’Arc COULIBALY.

partager

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Actualités récentes

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter